L’Homme Ivre

en : Drunken, ch : 醉拳 Zui quan 
(revenir à la liste des styles)

Dans le Kung Fu, le style de l’Homme Ivre s’inspire des mouvements et de l’état second d’une personne sous l’emprise de l’alcool.

Ce style se caractérise par des culbutes et, également, par des flottements, des balancements du corps et des déplacements instables tel un bambou pliant sous le vent (ou un dragon). L’état d’inconscience de l’esprit et du corps du pratiquant doit être en adéquation avec le chi (énergie interne) afin de le libérer. Cela permet alors de dégager une grande puissance et agressivité similaires à celles du Tigre, sans ressentir la douleur (puisqu’il est supposé saoul). En outre, les jeux de jambes sont imprévisibles tout comme ceux du Singe et du Serpent. De nombreuses techniques sont associées à des feintes pour détourner l’attention de l’adversaire vers le bas afin de mieux le frapper en haut.

Comme dans le style du Singe, la frappe s’effectue avec le poignet (entre le dos de la main et l’avant-bras) en imitant la tenue d’un verre d’alcool entre l’index et le pouce.

Toutes ces caractéristiques étroitement liées aux mouvements en souplesse et aux attaques très dures en font un style redoutable.