Le Mansuria Fight : Le Combat

Quels sont les principes de bases des combats ?

Les trois principes de bases sont les blocages, les coups de pieds et les coups de poings.

Est-ce que les combats font partie intégrante du Mansuria Kung Fu ?

Oui. Les combats, avec ou sans armes, font partie intégrante du Mansuria Kung Fu, qui se définit comme la combinaison des techniques que nous travaillons : la self-défense et la boxe animale, le combat pieds/poings, les projections, les esquives, les blocages, les reflexes.

projection
Projection
int ext
Esquive et enchaînement
self snake
Saisie (ici en serpent)
self leopard
Sel-defense (ici en Léopard)
blocage punch
Blocage d’un coup de poing
blocage side kick
Blocage d’un coup de pied

Quelles parties du corps sont solicitées ?

Afin de faire face à un maximum de situations dangeureuses, toutes les parties du corps sont solicitées.

  • Coup de genou
  • la tête
  • les épaules
  • les coudes
  • les avants bras
  • les mains et les doigts
  • les hanches
  • les genoux
  • les tibias
  • les pieds

Quelles sont les parties du corps les plus solicitées dans le Mansuria Kung Fu ?

Dans le Mansuria Kung Fu, les poings et les pieds sont les parties les plus utilisées. En effet, de toutes les « armes » du corps, elles sont les plus rapides, les plus fortes et fournissent de nombreuses possibilités. Pour améliorer la force, la précision et la vitesse, le travail sur du matériel de frappe est très fréquent : paos, sacs de frappe, raquette, mannequin de bois (dummy en anglais) ou poteaux de bois.  D’autres outils comme les altères,ou les pneus, sont également utilisés pour améliorer les compétences du combattant.

Travail de précision
rond house kick
Travail de force
Mannequin de bois

Comment devient-on un bon combattant ?

Bien évidemment, il faut des années de pratique et de travail assidu pour prétendre devenir un bon combattant. Néanmoins, la diversité de techniques t est un atout et permet au combattant de disposer d’une « boîte à outils », dans laquelle il pourra « piocher » pour s’adapter aux circonstances du combat.


NO PAIN NO GAIN

(pas de mal, pas de résultat)